Vous accompagner à surfer les vagues de la vie avec sérénité et efficacité.

Apprendre à agir dans un environnement incertain

Apprendre à agir dans un environnement incertain  et porter un regard différent sur le pilotage de projet

Pendant  de nombreuses années, j’ai accompagné le pilotage de projets complexes en respectant  toutes les étapes clés pour maîtriser et limiter les risques et les incertitudes. Depuis quelques années, je porte un regard un peu différent  et privilégie, des approches plus légères, fluides, agiles afin de s’adapter rapidement aux évolutions de l’environnement.

Dans ce cadre l’incertitude est intégrée au processus et les acteurs développent  des pratiques adaptées à ces nouveaux enjeux.

Il est important de structurer, préparer l’action  et de développer sa capacité à agir en fonction de l’instant présent, des situations rencontrées afin d’y apporter des réponses adaptées et pas toujours imaginées.

Pas si simple à intégrer après avoir été « élevé » dans la méthodologie de gestion de projet qui vise à réduire au maximum l’incertitude. La première étape est d’agir sur soi, en tant que dirigeant, pilote de projet pour sortir de ses zones de confort.

Il convient d’oser, d’avoir le courage de « surfer »  avec le risque de tomber, qui implique de porter un regard différent sur le « droit à l’erreur » non pour être sanctionné mais pour progresser.

L’enjeu majeur, être totalement disponible sur la situation vécue pour la transformer et l’exploiter en fonction de la destination définie.

Cela questionnera votre rôle, votre place, votre valeur ajoutée. Avec sûrement la nécessité de développer de nouvelles compétences pour agir positivement  auprès des acteurs du projet. Comment leurs permettre de progresser, de mobiliser leurs intelligences, de trouver des solutions,…

Créer les conditions pour agir dans un environnement incertain, c’est :

  • Développer une posture de manager coach et de leader  influent,  afin de libérer les intelligences, les complémentarités,
  • D’observer et  de déceler les signaux faibles pour les prendre en compte, les partager, les transformer en leviers pour agir,
  • De donner toute son importance à la dimension humaine, émotionnelle,
  • Mobiliser les différences et complémentarités, tout en respectant le temps, les échéances,
  • De proposer  des méthodes décalées pour réfléchir autrement, en imaginant, proposant, priorisant,…
  • Favoriser  l’autonomie, la responsabilité, l’engagement réel des acteurs impliqués,
  • Fixer un cadre, simple et protecteur, pour libérer la créativité.

Laissez un commentaire